2 ans ...

Publié le par mon-enfant-trilingue

Encore une année : un premier bilan rapide

2012-07-29-503.jpgUne année s'est écoulée depuis la création de ce blog. Je vous ai régulièrement fait part des progrès de Lilas dans son apprentissage du langage. Évoluant  pourtant dans en environnement trilingue, ce sont principalement ses capacités à comprendre et à s'exprimer en langue française et turque qui se sont développées. Avec une légère longueur d'avance en français, Lilas possède désormais un vocabulaire quasiment équivalent à celui d'un enfant unilingue aussi bien en français qu'en turc. Elle est capable de s'exprimer en formant des phrases "complexes" de plus de trois mots. Il faut parfois cependant avoir une oreille "entraînée" pour tout comprendre ce qu'elle dit, sa prononciation étant parfois encore imparfaite. C'est également tout naturellement que Lilas passe du français au turc, selon qu'elle s'adresse à son papa ou à sa maman. Lorsqu'elle désigne quelque chose du doigt, en présence des ses deux parents, elle nomme l'objet dans les deux langues. 

Pour en arriver à ce résultat, nous avons du nous montrer ferme au niveau de la séparation des langues. Il arrivait qu'elle s'adressait en français à son papa, mais celui-ci faisait semblant de ne pas comprendre tant qu'elle ne lui parlait pas en turc. Il a fallu tenir bon et rester constant quelques mois, mais désormais, elle zigzague entre les langues comme une vraie professionnelle ! 

Jusqu'à maintenant, Lilas ne présente selon moi, aucun retard au niveau de l'acquisition du langage. Je me demande tout de même, si elle n'aurait pas atteint un stade plus avancé si elle avait été élevée dans un environnement unilingue. 

 

Un nouvel environnement : le jardin d'enfant

2012-07-07-298---Copie.jpgLilas a désormais deux ans, et rentre dès la semaine prochaine au "jardin d'enfant". Il s'agit d'un "jardin d'enfant" unilingue, où la langue parlée par les éducatrices est l'allemand. Bien qu'elle côtoie cette langue au quotidien, notamment en interceptant les conversations entre Atalay et moi, ce n'est qu'à partir de maintenant que l'allemand occupera une place importante dans son environnement langagier direct.

Nous avons eu l'occasion de nous rendre au jardin d'enfant de Lilas une fois par semaine depuis le mois de juillet, afin de faire connaissance avec les lieux, mais aussi le personnel éducateur, et les autres enfants de son futur groupe. En effet, la pédagogie allemande préconise de mélanger dans un même groupe des enfants d'âges différents. Ceci permet aux plus jeunes enfants d'apprendre des plus grands. 

Lilas a tout de suite enregistré le mot "Nein" qu'elle criait à celui qui voulait prendre ses jouets ! Peu à peu elle s'est mêlée au groupe, et a essayé de prendre part aux conversations, dans un baragouinage très personnel. Les enfants fréquentant le jardin d'enfant de Lilas ont des origines très diverses, et beaucoup grandissent également dans des environnements plurilingues. Je pense que dans ce cas, les enfants sont très emphatiques et conscients des difficultés que peuvent rencontrer les nouveaux arrivants, qui en plus d'être confrontés à un nouvel environnement, doivent surmonter la barrière de la langue. Dans tous les cas, les éducatrices se montrent très enthousiastes, assurant que les enfants assimilent très facilement l'apprentissage de l'allemand. 

 

 

 

Publié dans Le journal de Lilas

Commenter cet article