Merci ! Danke !

Publié le par mon-enfant-trilingue

Gloubi-boulga des mots ... ça s'améliore !

lilas blogUn mois s'est écoulé depuis le dernier article, et j'observe désormais une petite amélioration au niveau du choix des langues. J'écrivais la dernière fois que Lilas avait tendance à ne pas trop faire attention à la langue à utiliser en fonction qu'elle s'adressait à son papa ou à sa maman. Désormais, elle commence à se rendre compte que "baba" et "maman" comprennent des langues différentes. Elle "réalise" presque des sans fautes concernant les "non" et "hayir", mais aussi entre le "evet" et le "oui", qu'elle prononce maintenant parfaitement. 

Depuis deux semaines environ, Lilas a appris à dire "merci" à sa maman quand celle-ci lui donne quelque chose. Elle le prononce encore "me-i", mais elle le dis presque à chaque fois (bien élevée la petite princesse, n'est ce pas ?  ) Par contre, lorsque nous sommes à l'extérieur, si une gentille caissière lui offre une sucette, elle lui dis "danke". Ce qui est assez marrant, c'est qu'il y a 2 jours, nous étions dans une supérette turque, et là encore une fois, la caissière lui offre une sucrerie. Son papa lui demande de répéter "tesekkür ederim", qui signifie "merci". Bien sûr, ce mot est assez difficile pour une petite fille qui apprend à parler. Elle a tenté une fois de baragouiner ce nouveau mot, mais à la place de rester sur un échec, elle a articulé un "danke" triomphal. 

Même si cela prendra du temps encore avant que Lilas sache adapter les langues selon ses interlocuteurs, elle associe déjà les langues aux personnes de son entourage. Lorsque je suis au téléphone avec ma mère, Lilas accoure toujours en criant "mamie, mamie" et en tendant la main vers le téléphone. L'autre jour, la tante d'Atalay nous a appelé. J'ai décroché, et celui-ci étant absent, j'ai du essayer de discuter un peu avec ... en turc. Lilas a entendu la conversation, et au lieu du mamie habituel, elle a crié "babaanne !!!". En effet, elle avait remarqué que je ne conversais pas en français comme à accoutumée, mais en turc ! La personne réfèrente en dehors de son papa associée à la langue turque, c'est sa "babaanne", sa grand-mère paternelle. Elle pensait donc que j'étais au téléphone avec elle. 

Je compte passer une semaine en France dans le courant du mois prochain. Je suis très curieuse de voir comment Lilas se comportera dans le cadre "hors familiale". Je me demande si elle s'adressa dans la rue aux gens en disant "hallo", ou "salut'. Et si elle dira "danke" ou "merci", "au revoir" ou "tschüss". J'ai l'impression pour le moment qu'elle associe l'allemand au monde extérieur en général, et aux inconnus. Je me demande comment elle réagira face à un monde extérieur francophone. 

 

La télé ... un professeur, quoi qu'on en dise !

 

Lilas continue de regarder régulièrement "Jonalu" qui est de nouveau programmé sur kika à notre grand bonheur. La petite coccinelle "Lu" est très gourmande, et répète sans cesse "lecker miam miam". "Lecker" signifie en gros que quelque chose est bon, délicieux. 

Un jour nous avions la visite d'une amie allemande. Lilas mangeait des biscuits apéritifs, en marmonnant, "ka, ka". Puis peu à peu, le "ka" s'est transformé en "lecker". J'ai beau lui demander tous les jours "c'est bon ?" lorsqu'elle mange, elle aura appris à la dire en allemand toute seule, en imitant ses personnages de dessin animé préférés. Mais depuis, elle me fait quand même plaisir de temps en temps, et félicite sa maman d'un "bon" lorsqu'elle se régale.

 

lilas-blog-2.jpgJ'avais lu une fois qu'un enfant ne pouvait en aucun cas apprendre tout seul à parler une langue en se contentant de regarder des programmes télévisés dans celle-ci. Toutefois, elle peut se révéler être un outil non négligeable, si un adulte amène l'enfant à interagir avec lui sur ce qu'il voit. J'avoue que Lilas passe beaucoup de temps devant les dessins animés. Mais elle reste active lorsqu'elle les regarde. Elle danse et chante avec les personnages, et est capable de décrire certains passages avec le peu de vocabulaire à sa portée. Régulièrement je commente les différentes scènes et lui pose des questions. Par exemple elle raffole du dessin animé "la petite sirène". Après une dispute avec son père, Arielle, la petite sirène se met à pleurer. Lilas se met alors à imiter la princesse de l'océan qui sanglote. Je lui demande alors, "pourquoi elle pleure Arielle". Lilas ma répond "papa, crie !". 

 

Les nouveaux mots ...

 

Mon petit gourmet sait désormais réclamer des poires, des frites, des kiwis, et du jus de pomme (premier mot composé !!). 

Lorsqu'elle veut que l'on vienne jouer avec elle, elle tend la main en disant "main". Puis elle tapote le sol en émettant un "assis" pas très bien prononcé. Ce qui est bizarre c'est qu'elle sait dire "otur" (assis en turc), mais l'utilise seulement lorsqu'elle veut qu'on pose quelque chose quelque part. 

Lilas a également appris à dire "abi" et "abla", ce qui veut dire littéralement grand frère, et grande soeur, mais est utilisé généralement chez les turcs lorsqu'on s'adresse à une personne (de la famille ou non) un peu plus âgée que soi, pour montrer son respect. En effet; Lilas avait l'habitude d'appeler tous les enfants, petits ou grands "bebek, bebek". Ça n'était pas très grave vis à vis des enfants allemands, qui ne comprenaient pas, mais un peu plus vexant pour un jeune garçon turc, de se faire traiter de "bébé". Atalay a donc profité d'une visite dans sa famille pour le lui faire comprendre. Elle semble avoir intégré la leçon et appelle désormais ses jeunes cousines "abla". 

La liste des nouveaux est en réalité plus grande, puisque Lilas répète maintenant un mot en l'entendant une seule fois. Mais je me contente de lister les mots qu'elle maîtrise et réutilise spontannément. 

Publié dans Le journal de Lilas

Commenter cet article