Non ! Baba "evet" , maman "oui"

Publié le par mon-enfant-trilingue

456262_10150963254077458_1611671554_o.jpgLilas est passée à la vitesse supérieure ! Elle assimile beaucoup plus facilement et rapidement les nouveaux mots. Elle fait des "phrases" - ou enchaînements de mots - de plus en plus longues, et se met à parler beaucoup plus ! 

Lorsque nous regardons ensemble un dessin animé, Lilas me raconte ce qui se passe, ou ce qui va arriver. Elle partage également ses émotions. Lorsqu'un des personnages est en danger par exemple, elle réagit très vivement, en criant "non", ou en disant "bébé bobo". Quand nous mettons "Winnie et l'éphélant", Lilas dit "maman nerede" (maman où) lorsque Lumpie cherche sa maman. A la fin de "Aladdin", elle me raconte avant que cela ne se produise "Abou boum !" avec un air désolé.

Elle se met également de plus en plus à raconter, lorsqu'elle joue dans sa chambre, que ce soit avec ses poupées ou avec ses jeux de société. En général, elle mélange un peu le turc et le français.

Si un événement marquant a eu lieu dans la journée, elle nous en parle à plusieurs reprises. Cette semaine nous sommes allés au médecin pour la faire vacciner, et comme tous les enfants, Lilas n'aime pas trop les piqûres ! Elle a été assez courageuse, et n'a cessé de nous répéter par la suite "Lilas pique, bonbon !". 

Son répertoire d'expression et phrases empruntées ici et là s'agrandit aussi, en grande partie en français. Lilas s'est révélée être une grande fan de l'équipe de France. Elle entamait "allez les bleus" en portant le maillot tricolore. Comme ses tontons sont footaballeurs, elle me montrait à la télé les joueurs en disant "parrain baballe, coco baballe", puis enchaînait parfois avec un "aller parrain !".

Lorsque nous somme à table, elle me demande souvent "c'est bon ?". Lorsque je l'habille, elle s'émerveille à chaque fois d'un "whaou c'est beau !"

 

 

En ce moment, Lilas s'intéresse aux couleurs. Elle me désigne souvent un objet en disant "jaune". Je rectifie alors en disant la couleur correcte, puis elle me montre un autre objet du doigt, pour en connaître la couleur, et cela plusieurs fois à la suite. Elle écoute à chaque fois très attentivement ce que je lui réponds. De temps en temps, son papa et moi nous nous efforçons de lui demander dans nos langues respectives, de quelle couleur est telle chose, ou telle chose, mais elle a encore des difficultés à répondre correctement. 

 

Lilas à la crèche

 

Tous les mardi, depuis trois semaines maintenant, nous passons une heure à la future crèche de Lilas. Elle aime beaucoup y aller, et une fois là-bas, se met à explorer les locaux, et à essayer les jouets. Elle n'entre pas vraiment encore en contact avec les autres enfants, ou les éducatrices. Mais si celles-ci s'adressent à elle en allemand, elle écoute très attentivement.

Une fois, un groupe d'enfant jouait à la toupie. Lilas voulait elle aussi participer, et en saisit une. Cela ne plut pas à un petit garçon, qui la lui reprit accompagné d'un "nein" sec et tranchant. Lilas ne se laissa pas faire, et en attrapa une autre qu'elle cacha derrière son dos, en lançant à son tour un "nein" lorsque le petit garçon voulut la lui reprendre. Mais comme il n'abandonna pas, et réussit à lui arracher des mains, Lilas se mit à pleurer !

Cette scène montre bien que les enfants apprennent très vite par le biais de l'imitation. Lilas aurait très bien pu dire "non", ou "hayir", mais elle choisit tout simplement de dire "nein", tout comme celui qu'elle avait en face d'elle.

 

Maman, tu n'as pas le droit de parler turc !

 

Un jour alors que j'étais en train de changer Lilas au centre commercial, celle-ci baragouinait à coup de "evet evet evet". Comme elle le faisait de manière très mélodieuses, je me mis moi aussi à chanter "evet, evet, evet". Elle s'arrêta et me regarda d'un air sérieux, et me dit "baba evet, maman oui". Ma petite fille de 22 mois me reprochait mon entrave à la séparation des langues, et me remettait sur le droit chemin ! Maman, tu dois dire oui, tu dois parler français, c'est baba qui parle turc !!

Ce système de séparation des langues, Lilas l'a très bien intégré. Nous commençons doucement à mettre un nom sur ces langues. Nous étions cette semaine à table, et nous nous remémorions ensemble la journée passée à la crèche. J'expliquais alors, qu'à la crèche, les enfants et les "madames" parlent allemand. Puis je continuais en disant, que papa parlait turc, et maman français, tout comme mamie, parrain ect. Elle nous regarda alors d'un regard interrogateur, et demanda en désignant du doigt "Lilas ?"

C'était LA question ! Atalay et moi sommes resté bouche bée ! Je ne sais pas si elle a posé consciemment la question, ou si c'était simplement dans l'intention de continuer l'énumération des membres de la famille. Dans tous les cas, nous lui avons répondu qu'elle aurait la grande chance de parler français, allemand et turc !

Publié dans Le journal de Lilas

Commenter cet article