Nono le père noël !

Publié le par mon-enfant-trilingue

032.JPGLilas a eu il y a peu 15 mois, et c'est une vraie chipie en puissance. Elle continue d'explorer le monde de jours en jours, d'observer et d'apprendre. Depuis peu, un mystérieux personnage a fait son apparition dans sa vie. Il est partout, à la télé, dans la rue, à la maison, et tout le monde ne parle que de lui. Il s'agit du père noël ! Lilas commence à bien le connaître. Elle l'appelle d'ailleurs "nono". Tous les jours depuis une semaine maintenant, "nono" lui offre un délicieux chocolat. En effet, notre calendrier de l'avent est en forme de père noël, et Lilas a très vite découvert ce que cachaient les tiroirs de ce sympathique personnage au manteau rouge et à l'énorme barbe blanche. Mais bien au delà de ce vieux bonhomme, "nono" représente pour Lilas tout un concept. Elle nomme également "nono" le sapin de noël récemment installé dans notre appartement, ainsi que les jolis paquets cadeaux qu'elle rencontre un peu partout en ce moment. Sa mamie lui a apporté ce week end un petit livre intitulé "l'imagerie du père noël" et elle a minutieusement observé les images et écouté l'histoire. Je lui explique régulièrement que le père noël viendra chez mamie pour lui apporter des cadeaux. Aujourd'hui je lui ai encore une fois répété qu'on allait bientôt aller chez sa mamie. Elle m'a alors répondu "mamie nono". Cela prouve donc qu'elle avait bien compris ce que je lui rabachais sans cesse à propos du père noël !

En ce qui concerne l'évolution de ses progrès linguistiques, Lilas a appris cette semaine un mot indispensable pour un enfant : le mot "bonbon". Son visage s'illumine lorsqu'elle voit que j'ai bien compris ce qu'elle veut ! Elle savait déjà demander du chocolat, en disant une sorte de "cocola", et depuis peu tout simplement "nono" en montrant du doigts le calendrier de l'avent. Elle connaît très bien les mots "banane" et "pomme", mais elle nomme également "pomme" les mandarines et les oranges. 

Lorsqu'elle trébuche ou que quelque chose tombe à terre, Lilas dit "boum". Lorsqu'elle est dans sa chaise haute et qu'elle souhaite descendre, elle me dit également "boum". Si elle a mal, elle pleurer en disant "aïe aïe aïe" comme petit paul, le petit lapin d'un des ses livres qui trébuche en jouant au foot et s'écorche le genou. Ca peut sembler normal qu'un enfant dise aïe lorsqu'il se blesse, mais sachez que ça ne va pas de soi ! Chaque culture a son onomatopée pour exprimer la douleur ! En Allemagne on dirait plutöt "ahoha", et en Turquie "ouf" !

Très souvent, j'ai tendance à dire "hop" pour accompagner mes actions. Par exemple lorsque je pose Lilas sur sa table à langer, ou que je la sors de son siège auto. Ce petit mot a tapé dans "l'oreille" de ma princesse, et elle adore l'utiliser. Il arrive que le matin, lorsqu'elle souhaite que je sorte de mon lit, elle me dise "maman hop". Ou bien si elle me tend un objet, elle préfère dire "hop" que "tiens". Lorsqu'elle pose un objet quelque part, elle accompagne son mouvement par ce petit mot. 

Lilas a découvert la bibliothèque française la semaine dernière. On aurait cru qu'elle visitait la caverne d'Ali Baba tellement elle était excitée par tous ses livres. Nous avons donc emprunté des livres pour enfants, et le DVD de "Bonne nuit les petits". Elle a regardé plusieurs épisodes, et le week end dernier, sa mamie et son arrière grand mère ont eu le droit à un jolie "bonne nuit". 

 

En turc ...

 

027-copie-2.JPGC'est assez difficile pour moi de mesurer ses progrès en turc, mais je remarque quand même des petits changements. J'ai réalisé cette semaine que Lilas désignait les poissons en disant "bak". Je pensais qu'il s'agissait de "bak" (regarde), mais j'ai pris conscience qu'elle essayait tout simplement de dire "balik" (poisson). 

Lilas a l'habitude de jouer à un jeu sur l'iphone de son papa. Il lui demande alors "oyun oynayalim mi ?" (on joue ?) et elle lui répond quelque chose du genre "oyunoyunyun..." pour exprimer son approbation !

 

En allemand ... 

 

Lilas continue de dire très poliment "hallo" aux gens et désormais elle prononce parfaitement le mot "tschüss" pour dire "au revoir". Elle n'utilise d'ailleurs quasiment plus "bye bye". 

Son papa la questionne régulièrement sur le bruit des animaux. Si il lui demande en turc " et les KANINSCHEN qu'est ce qu'ils font ?" elle répond "dibidibida !!!!" (kaninchen signifie lapin en allemand). Si je lui pose la même question en utilisant le mot français "lapin", elle ne répond rien. Mais si je dit "kaninchen", alors elle me sors également le mot fétiche du petit lapin d'un de ses dessins animés préféré. 

 

Publié dans Le journal de Lilas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fransoaz 14/12/2011 13:06

Je ne laisse pas souvent de commentaires mais je suis toujours avec intérêt et curiosité les progrès de Lilas.
Nedeleg laouen deoc'h!

mon-enfant-trilingue 28/01/2012 23:52



Merci !


Et que signifie "Nedeleg laouen deoc'h ?? DE quelle langue s'agit-il ?