Pipelette !!

Publié le par mon-enfant-trilingue

Plusieurs mois se sont écoulés depuis le dernier article, et beaucoup de choses ont évolué ... Depuis septembre dernier, Lilas est notamment entrée au "Kindergarten" (jardin d'enfants), mais a également eu l'occasion de passer plus de temps avec son papa, et donc de faire d'énormes progrès en turc. Son français s'est lui aussi nettement amélioré, elle est maintenant capable de raconter des petites histoires issues de son imagination, et pose sans cesse tout un tas de question.

 

Une pipelette !


2013-01-15-1176.jpgLilas ne s'arrête pas une minute de parler. Lorsqu'elle ne parle pas, elle chante. Elle commence également à s'inventer des histoires, des jeux et semble avoir une imagination assez développée. Pas plus tard qu'hier, lors du petit déjeuner, alors qu'elle n'était pas décidée à manger ses quelques rondelles de concombre et son pain au fromage, elle a commencé à me raconter ce qu'il se passait dans son assiette ... Une petite grenouille toute mignonne s'y trouvait apparemment, en compagnie de sa maman qui avait "un bébé dans le ventre" ... mais tout à coup elle s'est retrouvé enfermée, bloqué par son pain qui lui barrait la sortie. Puis ses concombres se sont transformés en un train, puis elle a libéré la grenouille ... et blablabla, et blablabla ... Au final, elle n'a pas mangé grand chose, mais à réussi à me fasciner par son inventivité !

D'un point de vue général, elle est capable de faire des phrases assez élaborée et maîtrise en partie la négation. Elle utilise par contre la plupart du temps la particule "plus" à la place du "pas". 

Lorsqu'elle parle d'elle, elle utilise le pronom "moi". 

Elle pose également énormément de questions, du genre "qu'est-ce c'est ?", "c'est qui ?", "il est où ?", mais également des questions plus précises en fonction des situations. Par exemple "maman aussi adore ça ?", "il est fini le dodo à Lilas ?", "Baba il vient, oui ?" ... et la question récurrente en ce moment d'après les repas "qu'est ce qu'il y a dans le ventre à Lilas", question à laquelle elle répond elle-même en faisant l'inventaire de ce qu'elle vient de manger. Lorsqu'elle finit son assiette, elle dit alors avec fierté "j'ai tout mangé !". 

Elle n'a par contre pas encore commencé les "pourquoi ?". 

Son vocabulaire et très développé. Elle acquiert chaque jour de nouveaux mots. Hier elle a par exemple pour la première fois utilisé, de manière correcte qui de plus est, les expressions de temps "après" et "tout de suite". 

Elle connaît les couleurs en français, mais aussi en truc, et quelques-unes en allemand. 

Lilas adore répéter ce qu'elle entend, que ce soit lors des conversations, mais aussi ce qu'elle entend à la télé. Elle connaît partiellement plusieurs chansons et comptines, comme par exemple "dodo l'enfant do", "je ne regrette rien", "mon beau sapin", "monsieur pouce", "chante rossignol chante", ... et bien d'autres

Elle exprime également ses goûts à coups de "j'adore ça!", "j'adore pas" ou "j"aime pas ça moi". 

 

Lilas et le turc


Comme j'étais amenée à travailler en dehors des heures du jard'in d'enfant ces derniers mois, Lilas a eu l'occasion d'être gardée par son papa, et ainsi de passer beaucoup de temps avec lui. En quelques mois, elle a fait un bond très important au niveau de sa capacité à s'exprimer en turc. En général, je comprends quasiment tout ce qu'elle dit dans cette langue, et il me semble qu'elle commence à maîtriser certaines particularités de la grammaire turque, comme par exemple le génitif qui fonctionne à l'aide de suffixes. 

Elle est également capable d'exprimer certains aspects de la négation, en utilisant le "yok", mais il faut que je me renseigne auprès d'Atalay, pour savoir si elle maîtrise aussi la négation par suffixe, les suffixes du questionnement ou de la localisation. 

Même si son lexique reste plus développé et plus précis en français, elle connaît un très large éventail de mots dans sa seconde langue. Elle peut soutenir des petites conversations avec son papa ou ses grands-parents. 

 

L'allemand 


Lilas comprend beaucoup plus qu'elle n'est capable d'exprimer dans sa troisième langue. A la maison, elle ne prononce pratiquement jamais un mot d'allemand, mais cela s'explique par le fait qu'elle ne mélange pas les langues. Chaque langue correspondant à une situation propre.

Lorsqu'il arrive qu'elle fasse référence à l'allemand, c'est pour raconter la manière dont ses éducatrices (donc personnes référentes pour la langue allemande) expriment quelque chose. Par exemple, lorsque je la change, et lui demande de "lever les fesses" pour pouvoir glisser la couche, elle me dit "Bettina (l'éducatrice) dis 'Popo hoch !'. 

Par contre, lorsqu'on vient la chercher à la crèche, ou qu'elle rencontre des enfants allemand, il arrive qu'on l'entende prononcer quelques mots d'allemand. Lorsque j'arrive dans sa classe, elle dit aux autres "Meine Mama ist da" (ma maman est là). Atalay a une fois discuteé avec quelques enfants de son groupe, et à un certain moment, elle s'est mise à dire "ich auch" (moi aussi).

Un jour, nous étions dans une salle d'attente, où se trouvait un petit garçon avec sa maman. Il jouait avec une chaise, puis s'en est allé. Lilas en a profité pour s'accaparer la chaise, a joué avec 2 minutes, puis s'en est allée jouer à autre chose. Lorsque le petit garçon s'est de nouveau approché de la chaise, elle la lui a prise des mains en disant "Nein, ! Nicht da, da !" (Non, pas là, là !) C'était assez rigolo, car encore une fois, elle n'utilise pour ainsi dire jamais l'allemand à la maison. 


Gérer trois langues à 2 ans et demi


2013-02-08-1263.jpgJe suis plutôt satisfaite de la manière dont cela se déroule jusqu'à maintenant. Lilas ne mélange pour ainsi dire jamais les langues. Comme nous sommes restés très conséquents depuis le début, en décidant que chaque personne ne devait s'exprimer avec elle dans une seule langue, elle a appris très tôt à associer chaque langue à une personne différente. D'ailleurs, elle ne désigne pas encore ses langues en les nommant, mais en les associant à la personne de référence. Par exemple, il arrive qu'elle énumère un mot dans les trois langues, en disant "maman dit 'bleu', Baba dit 'mavi', et Bettina dit 'Blau'. D'ailleurs, pour s'amuser on la teste de temps en temps avec Atalay, et on lui demande comment dit maman tel mot ? Et Baba ? Et Bettina ? En général ça fonctionne très bien, et ma petite puce se transforme en vrai petit traducteur automatique !! Par contre, si on lui demande "dit 'chat' en turc, ou en allemand", elle n'arrive pas encore forcément à répondre. Les notions de français, allemand, et turc sont encore abstraites pour elle, d'où la nécessité d'étiqueter les différentes langues à l'aide de personnes qui sont pour elle plus concrètes.

Lorsque nous sommes à trois, à table par exemple, les conversations ont lieu tout naturellement dans les trois langues. Ce qui pourrait sembler pour quelqu'un de l'extérieur comme un véritable mélange désorganisé ... ne l'est en fait pas. Lilas s'adresse automatiquement à moi en français, puis répète la même chose en turc à son papa si cela nous concerne tous les deux. Je continue de parler allemand avec Atalay, et lui de même avec moi. 

Cette stricte séparation des langues a donc parfaitement été intégrée par Lilas. D'ailleurs, qui ne respecte pas les règles se fait gronder par la petite princesse !! Un jour, elle m'a tendu pour jouer un téléphone en me disant "c'est baba". Sans réfléchir, je me suis mise à inventer une conversation avec Atalay ... en français. Elle m'a alors regardé sérieusement, comme préocupée, et m'a dit "Non ! Hallo, Tschuss !!! J'ai alors compris qu'elle me grondait et me demandait de parler allemand à Atalay. Je n'ai par exemple pas non plus le droit de chanter des chansons en turc, ou en allemand. 

Maintenant, je reste d'avis que les choses évolueront sans doute lorsqu'elle maîtrisera mieux l'allemand, langue de son "environnement". Il faudra alors rester très conséquent, et peut être s'accrocher un peu pour qu'elle continue de parler français et turc à la maison. Le français reste sa langue dominante. Cela se remarque notamment par le fait qu'elle utilise cette langue lorsqu'elle joue avec ses poupées, mais cela peut très vite changer.

Publié dans Le journal de Lilas

Commenter cet article