Petite introduction ...

De manière générale les enfants qui grandissent avec plusieurs langues ont un avantage énorme pour l'avenir. Mais il arrive qu'ils présentent les premières années de leur vie un léger retard au niveau de l'acquisition du langage. Ce retard se traduit par un vocabulaire un peu moins développé que celui des autres enfants, et des constructions de phrases plus simples. Mais ce retard se rattrape sans effort lors de l'entrée à l'école primaire. C'est pourquoi ce petit inconvénient ne doit pas amener les parents à ne transmettre qu'une langue à leur enfant.

L'acquisition du langage chez les enfants trilingues se déroule à la base de la même manière que chez les enfants monolingues, avec toutefois quelques particularités. L'évolution est souvent asynchrone, ce qui signifie que les différentes langues se développent de manière plus ou moins rapides. Les enfants privilégient la langue qu'ils entendent le plus souvent et que leur personne de référence parle. Il mélange souvent les langues jusqu'à l'âge de 4 ans. Par exemple "je lis un book". Ils utilisent ce genre de construction lorsqu'ils ne connaissent pas tous les mots dans une seule langue. 

Chaque parent doit les premières années ne parler qu'une seule langue avec l'enfant. Par exemple dans mon cas, je ne parle que le français avec Lilas, et le papa ne parle que le turc. L'environnement social se chargera de lui transmettre la 3e langue. L'enfant associe les particularités de chaque langue à la personne réfèrente qui s'y rapporte. Cela peut devenir difficile si la maman d'un enfant parle par exemple une fois le français, et une autre fois l'allemand. Cela peut créer un trouble linguistique chez l'enfant et le surmener.

Source : Remo H. Largo - Babyjahre